Laurier rose : taille et entretien

    Les lauriers-roses sont un pilier des jardins méditerranéens. Ils sont largement utilisés pour la plantation d’écran, sur les coteaux et le long des routes. La floraison a lieu en été, les grandes grappes ouvertes peuvent être simples ou doubles et se déclinent en plusieurs couleurs, notamment le blanc, le rose et le rouge. Les tiges dressées sont revêtues de feuilles persistantes qui sont longues, minces et d’une belle nuance de vert argenté.

    Chaque partie de la plante est extrêmement toxique et en consommer même une petite quantité peut être fatale, il est donc sage de ne pas cultiver de laurier-rose là où il y a des enfants et des animaux domestiques. Le feuillage peut provoquer des irritations cutanées. Il faut se laver soigneusement les mains après les avoir manipulé ou taillé et idéalement porter des gants.

    Comment entretenir les lauriers-roses ?

    Le laurier-rose est un arbuste tendre et doit être cultivé là où les températures ne descendent jamais en dessous de zéro, donc en France, il ne convient à l’extérieur que dans les zones les plus douces.

    Habituellement, les lauriers-roses sont cultivés dans des pots dans un endroit protégé comme une véranda, un porche ou une serre mais ils ne conviennent pas aux pièces chaudes. Les lauriers-roses peuvent être sortis dehors pendant les mois d’été.

    La meilleure période pour planter est le printemps. Idéalement, vous le planterez dans un pot de bonne taille en utilisant un compost à base de terre et placez-le dans un endroit bien éclairé à l’abri du chauffage.

    Vous pouvez également planter les arbustes à l’extérieur dans un endroit ensoleillé. Arrosez-le régulièrement et nourrissez le pendant l’été. Remportez annuellement, idéalement au printemps.

    Les lauriers-roses ont besoin d’un arrosage régulier du printemps à l’automne pour garder le compost uniformément humide. Il est particulièrement important que les plantes ne manquent pas d’eau au printemps lorsque les boutons floraux se forment.

    Pendant l’hiver, réduisez la fréquence des arrosages car la croissance ralentit. Nourrissez-les avec un engrais liquide toutes les deux semaines environ de la fin du printemps au début de l’automne.

    À quel moment tailler le laurier-rose ?

    Taillez à la fin de l’hiver ou au début du printemps ou à l’automne si nécessaire. Commencez par enlever toute croissance morte ou endommagée, puis éclaircissez les pousses encombrées. Coupez de moitié les pousses fleuries et enlevez quelques centimètres des sommités non fleuries qui favoriseront une croissance buissonnante.

    Mais après l’été, vérifiez que le laurier-rose ne soit pas endommagé par les effets du soleils qui auraient pu l’assécher. Si vous constatez que certaines branches sont sèches, il faudra alors les couper  Les branches malades doivent également être supprimées, afin que l’arbuste soit à nouveau prêt à fleurir correctement durant la période hivernale. Il suffira enfin de laisser les branches sur lesquelles se trouvent les bourgeons qui poussent.

    Le taillage des buissons de lauriers-roses n’est pas essentiel mais est souvent nécessaire pour réduire la taille de la plante.

    Soins et maladies

    Les plantes de laurier-rose qui poussent sous abri sont plus sujettes à une bactérie, la Pseudomas syringae. Soyez vigilant et contrôlez régulièrement les nuisibles comme les acariens et les cochenilles : sous abri, combattez les nuisibles avec une répulsif biologique. Mais en général, la maladie du laurier-rose est facilement reconnaissable.

    Les plantes sont susceptibles d’être réticentes à fleurir s’il n’y a pas assez de lumière. Déplacez-les vers un endroit ensoleillé pour une meilleure chance de floraison.

    Les boutons floraux qui tombent avant l’ouverture sont causés par le dessèchement du laurier-rose pendant la formation des fleurs. Assurez-vous que votre laurier-rose ne manque pas d’eau pendant la saison de croissance. Le jaunissement du feuillage est un signe que les plantes reçoivent trop d’eau.