Comment aménager une cuisine ?

    La cuisine est l’une des pièces clés de la maison, puisque vous y passez une grosse partie de votre temps. C’est pour cette raison que son aménagement doit être pensé, pour être fonctionnel et agréable au quotidien. Indépendamment de la configuration et de la taille de votre cuisine, l’aménager peut rapidement devenir un casse-tête. Quels sont les points les plus importants à considérer dans un tel projet ?

    1.      Définir un budget et connaitre vos besoins

    Bien avant le choix du style décoration de votre cousine, il faudra évaluer les différents besoins que vous avez la concernant. L’usage journalier à faire de cette pièce déterminera comment procéder à son aménagement. Il varie selon votre profil, la taille de votre famille, etc. Une fois que les besoins sont connus, définir un budget permet de faire le choix du type d’aménagement. Prévoyez pour cela quelques milliers d’euros, selon que les modèles soient en kit ou sur-mesure.

    2.      Penser l’agencement idéal

    L’espace dont vous disposez pour votre cuisine doit être aménagé, sans essayer de le modifier. Vous devrez donc connaitre la superficie à exploiter, ce qui vous permettra de faire un choix de type d’aménagement. Les formules les plus courantes sont les cuisines :

    • En L ;
    • En U ;
    • En I ;
    • Parallèles.

    Chaque configuration a bien sûr ses particularités et avantages. Il faudra choisir l’agencement en fonction de ces différents critères, et éventuellement se faire conseiller par un professionnel.

    3.      Considérer le triangle d’activité

    Le triangle d’activité est un excellent repère pour une bonne optimisation de la cuisine. Il désigne la manière dont est organisé votre espace. Le but est de limiter au maximum les déplacements inutiles, et les distances entre les zones phares de la pièce comme :

    • Le coin réfrigérateur ;
    • La zone de cuisson ;
    • Le point d’eau.

    Un bon aménagement de cuisine doit éviter que vous soyez gêné, lorsque vous vous déplacez entre ces trois zones majeures. S’appesantir sur le triangle d’activité est d’une importance pratique, et pas esthétique.

    4.      La progression du propre et du sale


    La place de l’évier vous permettra de définir plus aisément celle des meubles de cuisine. Sa position peut être une évidence, puisqu’elle se trouve à proximité du point d’eau. L’étape suivante consiste à disposer les éléments bas, et rassembler :

    • L’évier ;
    • Le lave-vaisselle ;
    • La poubelle.

    Ainsi, votre cuisine sera plus pratique et rendra plus faciles les déplacements.

    5.      L’éclairage

    Une cuisine confortable et agréable doit avant tout être bien éclairée. Il faudra donc veiller à une bonne mise en lumière des postes clés de la pièce, notamment :

    • Le plan de travail ;
    • L’évier ;
    • La plaque de cuisson.

    Le choix se fera essentiellement entre les plafonniers ou les luminaires. Pour plus de classe, n’hésitez pas à miser sur une verrière d’intérieur. Cet accessoire empêchera une diffusion des odeurs dans la pièce, tout en optimisant celle de la lumière naturelle dans la pièce. N’oubliez pas d’installer une hotte de cuisine, qui vous permettra d’éliminer les odeurs de friture et autres.

    6.      Miser sur la sécurité

    Indépendamment de la configuration de votre cuisine, il faudra prévoir l’espace nécessaire aux déplacements devant le mobilier. Une distance minimale de 70 cm est recommandée pour favoriser la bonne circulation. Le plan de travail doit se situer entre 85 et 95 cm pour être utilisé de manière confortable. Respectez au moins un espace de 60 cm entre les plaques de cuisson et la hotte. Cela évitera de s’y heurter.

    Les éléments ouvrants comme le four, le réfrigérateur et autres doivent avoir un espace libre de 90 cm devant eux. Les placards doivent être placés à une hauteur raisonnable, c’est-à-dire au moins à votre taille. Quant à la peinture, elle doit être résistante à l’eau pour ne pas occasionner des craquellements à cause de l’humidité. La résistance des luminaires n’est pas à sous-estimer, surtout face aux projections d’eau.

    7.      Choisir des matériaux faciles à entretenir

    Dans une cuisine, vous ferez face à de nombreuses projections de matières et de saletés. Tout cela souligne la nécessité d’opter pour des revêtements assez faciles à entretenir. Pour un plan de travail par exemple, les matériaux suivants sont fortement recommandés :

    • Le granit ;
    • Le quartz.

    Évidemment, vous ne mettrez pas de la moquette dans une cuisine. L’idéal pour un beau rendu serait de miser sur un carrelage imitation bois. Cela confèrera une allure chaleureuse au sol, et vous dispensera en plus d’un entretien exigeant.

    8.      Des espaces de rangement pratiques


    Vous n’aurez que l’embarras du choix des rangements pour optimiser l’espace disponible dans votre cuisine :

    • Placards ;
    • Tiroirs ;
    • Vaisseliers ;
    • Buffets ;
    • Etc.

    Ils vous permettront une organisation efficace au quotidien, mais aussi celle de l’espace dont vous disposez. Les tiroirs sont à privilégier aux étagères, car ils ont une plus grande facilité d’accès. Ils occupent aussi moins d’espace, et vous donnent droit à un plus grand espace de rangement. Toutefois, il ne faudra pas exagérer en les utilisant au risque de faire de votre cuisine un entrepôt.