Le plancher prêt à recevoir l’aménagement des combles

    plancher-combles

    Si les combles n’étaient pas destinés à être habités, il n’est pas certain que le plancher existant soit à même de supporter un aménagement. Vous ajouterez en effet le poids des meubles, des revêtements de sol, des personnes qui circulent et les charges seront potentiellement excessives pour le plancher existant que ce soit un plancher béton ou un plancher bois.

    Renforcer le plancher

    Qu’il soit en béton ou en bois, le plancher haut peut en effet n’avoir été conçu que pour créer un plafond à l’étage inférieur et masquer la charpente. Les poutrelles ou les solives sont dans ce cas de faible section, avec un large espacement. Il n’est pas envisageable d’aménager des combles sans un plancher qui supporte au moins 150 kg / m², voire près du double dans le cas d’une salle de bain avec baignoire.

    • En conservant les poutrelles béton, il est possible de couler une dalle en béton armé ancrée dans les murs porteurs. Elle soulagera le plancher en reprenant une partie des efforts. Une alternative intéressante consiste, sur poutrelles ou sur solives, à créer une dalle légère qui reprenne une partie des efforts. On utilisera au besoin les bétons allégés, comprenant des granulats comme la vermiculite ou l’argile expansée.
    • Autre solution, sur plancher béton, le bac acier. Tout en étant d’une grande légèreté, il reprend les efforts de traction et complète très bien les poutres en béton. Il peut intégrer directement un isolant.
    • Sur plancher bois, les solutions sont moins nombreuses. Si la dalle légère ne suffit pas, il faut envisager d’augmenter le nombre de solives, au moins aux endroits problématiques. Elles se fixent par un connecteur métallique entre les deux murs porteurs.

     A noter que l’intégralité du poids et des charges de votre plancher béton ou bois reposent sur les assises que vous lui réserverez.

    renforcer le plancher

    Créer un plancher

    Si le plancher bois ou le plancher béton est en très mauvais état (solives attaquées par des insectes, par exemple) ou vraiment insuffisant, il faut envisager d’en créer un nouveau. Les solutions légères, comme l’acier ou le bois, sont recommandées pour leur rapidité de mise en œuvre. La poutre en I se prête bien à ce type de travaux. L’âme centrale est très fine, les efforts étant portés par les semelles, plus épaisses. Elle existe dans les deux matériaux cités.

    Isoler le plancher

    Comme pour tout plancher, il est fortement recommandé d’isoler le plancher des combles. Cela conservera la chaleur dans les pièces inférieures. En outre, vous améliorerez l’acoustique de la maison, en séparant mieux d’un point de vue sonore les deux espaces de vie. Quelqu’un pourra écouter de la musique en-dessous sans réveiller celui qui dort dans les combles. A l’inverse, les pas sur le plancher haut ne dérangeront pas les occupants des pièces du dessous. Si vous isolez des solives, il est conseillé de placer une première couche d’isolant entre les poutres, puis une couche continue au-dessus. Recourez à un feutre sur le panneau de bois pour éviter les craquements et les bruits de pas. Les billes d’argile ou de polystyrène des chapes légères apportent déjà isolation thermique et acoustique. Elle sera complétée par un isolant placé sur la chape.

    renover le plancher

    Une salle de bain dans les combles ?

    La salle de bain présente un cas particulier, car le mobilier et l’équipement que contient une salle de bain est très lourd.

    Nous avons donc rédigé un article dédié à ce sujet. Rendez-vous sur “une salle de bain dans les combles” pour tout connaître de l’aménagement de la salle de bain dans les combles.

    Le cas d’un plancher avec 240 kg/m² de charges.

    Voici les abaques données par l’interprofession du bois pour le calcul des sections de solivages dans le cas d’un plancher avec 240 kg/m² de charges.