Ecrit par Gilles de crée-ma-maison , le vendredi 2 mai 2014

Vous devez être connecté pour pouvoir marquer

Se connecter

mark
Réagissez(1)

Quel système de ventilation choisir ?

Le choix du système de ventilation de votre maison est important à plus d'un titre. Il va en effet déterminer la qualité de l'air. Une maison ventilée est une maison saine. Il va également fortement impacté la performance énergétique de votre maison. En effet, un système de ventilation optimisé diminuera vos besoins en apport énergétique.

Etre conscient de l’importance de la ventilation à juste titre !

10191390

Ventilation et performance électrique

La ventilation à simple flux n’agit que sur le renouvellement de l’air. Mais la double flux transmet à l’air entrant les calories de l’air extrait. Elle insuffle donc un air préchauffé, réduisant les besoins ultérieurs de chauffage. En outre, une bonne ventilation réduit le taux d’humidité dans l’air ambiant. Or, un air sec est beaucoup plus aisé à chauffer !

Ventilation et santé publique

L’air intérieur est fortement concentré en polluants, dont les fameux composés organiques volatils (COV), qui émanent du mobilier, des textiles, des peintures, des colles… Leur effet sur la santé est encore assez mal connu d’une manière globale, mais plusieurs de ces substances sont cancérigènes. La ventilation permettra d’extraire l’air vicié et donc de diminuer la concentration en polluants.

Ventilation et sécurité

Les appareils de chauffage par combustion (gaz, fioul, bois) émettent du monoxyde de carbone (CO), un gaz indétectable par l’homme et extrêmement dangereux. Ventiler réduit le risque d’intoxication, même si cela ne dispense pas d’un entretien régulier des appareils de chauffage.

Ventilation et durabilité de l'habitat

Dans une maison pas ou mal isolée, l’air entre et sort en de nombreux endroits. Mais si vous avez amélioré l’isolation et changé les fenêtres, votre maison est bien plus étanche. Vous risquez de voir se développer l’humidité (moisissures, salpêtre…) et à terme de subir des dommages assez lourds. Un renouvellement de l’air insuffisant diminue le rendement des appareils de chauffage, qui ont besoin d’oxygène pour leur combustion.

Depuis 1983, la ventilation mécanique contrôlée (VMC) est obligatoire dans les logements neufs.

En rénovation, comme vous l'avez compris la ventilation est nécessaire pour éviter les problèmes d'humidité en suite de travaux d'étanchéité à l'air. Si vos murs sont perméables à la vapeur, la ventilation est tout de même nécessaire pour renouveler l'air.

Le système de ventilation qui équipe la plupart des logements est dit : « autoréglable ». Son débit d'air est constant et occasionne des pertes de chaleur importantes. En hiver, la VMC apporte de l'air froid dans le logement et extrait de l'air chaud à l'extérieur.

N'éteigniez pas votre ventilation pour autant car vous risquez d'avoir de sérieux problèmes de condensation dans votre logement. En été, la ventilation fait entrer de l'air chaud dans le logement et évacue l'air frais et inversement la nuit. La ventilation autoréglable n'est pas adaptée aux exigences énergétiques actuelles. Si votre logement n'a pas de ventilation ou s'il est équipé d'une VMC autoréglable, vous pouvez améliorer la thermique de votre maison gràce à deux types de ventilation : la ventilation hygroréglable et la VMC double flux.

La ventilation hygroréglable

Les VMC hygroréglables sont dorénavant conseillées pour les constructions neuves et même pour certaines habitations « basse consommation ». Le débit d'air varie de 1 à 4 en fonction de l'humidité de l'air. Avec ce système, les pertes peuvent être divisées par deux par rapport à un modèle autoréglable. Les bouches d'extraction situées dans les pièces humides et les entrées d'air situées sur les fenêtres des pièces sèches régulent le débit de ventilation en fonction de l'humidité de l'air. Ces ouvertures n'ont pas besoins d'alimentation électrique sauf si elles sont associées à un détecteur de présence (WC) ou à un modificateur de vitesse (cuisine).

Privilégiez la ventilation hygro B par rapport à une Hygro A qui n'a pas d'entrées d'air réglable. Cette dernière est moins efficace. Il est déconseillé d'installer une VMC hygro dans une habitation où la qualité de l'air est douteuse. Le débit d'air des VMC hygro est insuffisant pour évacuer convenablement tous les polluants. Pensez à utiliser des produits naturels pour la décoration intérieure de votre logement.

Pour l'installation d'une VMC hygro, il faut compter un investissement de 800 € TTC posé, en remplacement d'une VMC autoréglable.

La ventilation double flux avec récupérateur de chaleur

La ventilation double flux est le système le plus efficace. En hiver, elle récupère la chaleur de l'air extrait pour rechauffer l'air neuf entrant et inversement en été elle rafraichit l'air si elle est équipée d'un système réversible. Ainsi en hiver, l'air neuf entre dans le logement à une température supérieure à 15°C et les courants d'air froid qui pouraient être dus à la ventilation n'existent plus.

Il est préférable d'investir dans une VMC avec un échangeur à haut rendement (90%) car celles qui ont des rendements plus faibles ne sont pas plus performantes que les VMC hygroréglables. Pour que l'installation soit réellement efficace, il faut que le logement soit le plus étanche à l'air possible. Si le logement est ouvert aux quatre vents, le rendement de la ventilation peut descendre à moins de 20%.


La pose d'une VMC double flux s'accompagne toujours d'une politique rigoureuse d'étanchéité à l'air. Les deux inconvénients de la VMC double flux sont le prix (supérieur à 2000 € TTC posé) et la difficulté d'installer un nouveau réseau de gaines pour insuffler l'air dans le séjour et dans les chambres.

Consommation électrique des VMC

Les fabricants ont sérieusement réduit la consommation en électricité des ventilations mécaniques. Les anciens modèles de VMC simple flux avec une puissance de 50W nécessitent environ 45 € d'électricité par an. Les nouveaux moteurs de VMC hygro ont une puissance de 10W et nécessite moins de 10 € par an. La ventilation double flux fonctionne avec deux moteurs. Privilégiez les systèmes économiques qui ont une puissance inférieure à 35 W.

Tableau comparatif des différents modèles de ventilation

Performance thermique Consommation électrique Qualité air intérieur Confort Conforme à la réglementation en neuf Prix du matériel
VMC autoréglable - - + 0 Non 400 €
VMC hygroréglable + + - + Oui 700 €
VMC double flux bas rendement (60%) + -- ++ ++ Oui 1500 €
VMC double flux haut rendement (90%) ++ - ++ ++ Oui 2000 €

Dimensionnement de la ventilation

Vous avez choisi votre type de ventilation, il ne reste plus qu'a dimensionner votre installation. Le débit minimum imposé par la réglementation varie selon la taille de l'habitation. Voici les informations pour calculer le débit de votre ventilation.

Dimensionnement du débit d'air en m3/h

Nombre de pièces principales
du logement

Débit minimum du logement

Débit minimum en  cuisine

Grande vitesse
d’extraction en cuisine

Salle de bains

WC Unique

WC Multiple

Autres salles de bains

3

75

45

105

30

15

15

15

4

90

120

30

5

105

135

30

6

120

135

30

7

135

135

30

Estimez votre projet

Sur le même sujet

Les articles les + lus

Derniers articles en ligne

Devis gratuit en quelques clics !

Diaporamas de la communauté

Découvrez nos membres