Ecrit par Gilles de crée-ma-maison , le mardi 13 août 2013

Vous devez être connecté pour pouvoir marquer

Se connecter

mark
Réagissez(0)

Surélever sa maison

sureleverLorsque la maison devient trop petite, que faire ? Le déménagement n’est pas à la portée de tous. De même, il n’est pas toujours évident d’étendre la maison. En ville, lorsque le terrain est réduit ou inexistant, impossible de créer une pièce nouvelle. D’autant que le plan local d’urbanisme ne l’autorise pas nécessairement.

Dans toutes ces hypothèses, la surélévation constitue une solution intéressante. Mais comment faire ? Méthodes et quelques réponses aux principales questions qui se posent pour conduire ce type de chantier.

Les points à vérifier

  • Il faut d'abord s'assurer que l'on y est autorisé. Les plans locaux d'urbanisme (PLU) fixent une hauteur maximale des constructions, par quartier ou pour la ville entière. Une surélévation doit s'inscrire dans ce cadre réglementaire.
  • Il y a ensuite la contrainte technique. Surélever sa maison sous-entend y ajouter des charges conséquentes. Il faudra donc vérifier l'état des murs porteurs, afin de ne pas les soumettre à plus que ce qu'ils sont en mesure d'admettre !

Comment procéder ?

Pour surélever un bâtiment, il faut ôter la charpente existante, puis allonger les murs porteurs tout en créant un plancher haut, pour accueillir l'étage supplémentaire.

Il est possible d'utiliser les mêmes matériaux que ceux de l'existant : ajouter du bloc béton ou de la brique monomur, en créant un plancher avec des poutres béton.

Ces dernières années, c'est toutefois le bois qui a la préférence des professionnels comme des particuliers. Il est beaucoup plus léger et permet des chantiers plus rapides. L'ossature bois du dernier étage est fixée aux murs existants à l'aide de connecteurs métalliques.

Une alternative au bois est la structure en acier qui permet la préfabrication et donc un montage rapide sur site. En outre, la réalisation d'une couverture de type toit-terrasse en est facilitée.

Toujours dans cette optique de légèreté, si vous êtes aux limites admissibles, optez pour une couverture en métal, beaucoup moins lourde que la terre cuite ou les ardoises.

Toutes les esthétiques

Extension en bois ne signifie pas chalet de montagne en altitude ! L'ossature ne sera pas apparente. Vous pouvez donc choisir la finition qui vous convient. Pour créer une rupture sur une maison type pavillon, vous pourrez opter pour le bardage bois.

Selon la destination de la pièce, vous pourrez aussi démultiplier les surfaces vitrées, pour créer une transparence et bénéficier de la vue.

Il est aussi possible de jouer la carte de l'intégration la plus discrète possible, en optant pour une finition la plus proche possible de l'existant.

Attention aux ponts thermiques

L'isolation doit être réalisée avec un grand soin, pour éviter la création d'un pont thermique entre les deux parties de l'habitation. La meilleure solution, si vous en avez les moyens, sera l'isolation thermique par l'extérieur sur l'ensemble de la façade, pour assurer une isolation continue.

Besoin d'espace ?

Budgétisez votre projet de surélévation de maison !


Sur le même sujet

Les articles les + lus

Derniers articles en ligne

Devis gratuit en quelques clics !

Diaporamas de la communauté

Découvrez nos membres