Ecrit par Gilles de crée-ma-maison , le lundi 5 mai 2014

Vous devez être connecté pour pouvoir marquer

Se connecter

mark
Réagissez(0)

Concevoir et aménager des rangements dans votre maison

Accessibilité pour vos rangements

Quelle accessibilité souhaitez-vous pour vos rangements ?

Que ce soit pour votre confort, vos enfants, ou les personnes handicapées une largeur libre de circulation d'au moins 90 cm est nécessaire en tout point des zones de déplacement, alors que le passage libre réel de porte doit être au moins égal à 77 cm.

Dans le sens vertical, l'accès aux parties hautes ou très basses n'est pas forcément aisé pour tout le monde et nombre d'accidents domestiques sont dus à des manipulations d'objets difficiles à atteindre (pour rappel, les accidents domestiques provoquent environ 12 000 décès par an en France, soit plus que deux fois le nombre d'accidents de la route).

Disposez-vous d'espace pour vos rangements ?

1. Evaluez vos besoins en rangement dans l'habitat complet. Deux cas possibles :

  • Vous emménagez dans un nouvel habitat (maison ou appartement, neuf ou ancien) : utilisez le plan de construction (vue plane des surfaces) si disponible, ou bien dessinez-le en prenant les mesures sur place. Listez tous les meubles et rangements en votre possession, mesurez-les et découpez-en une image chacun (surface d'emprise au sol) dans du papier collant repositionnable, en utilisant la même échelle que celle du plan de votre nouvel habitat. « Amusez-vous » alors à placer les meubles sur le plan du logement pour voir si l'accessibilité que vous souhaitez pour votre confort est respectée.
  • Vous souhaitez réaménager votre habitat actuel. S'il s'agit d'un changement important, vous pouvez procéder comme pour un nouvel habitat : c'est plus facile de le faire sur plan que de déplacer vos meubles. S'il s'agit d'un petit aménagement et pièce par pièce, vous pouvez tester en réel.

 

rangement-amenagement-choixA la vue du résultat sur plan ou en réel, vous dégagerez vos besoins de rangements supplémentaires, que vous pourrez apprécier, soit au global, soit pièce par pièce, et dans le respect de l'accessibilité souhaitée.

2. Procédez à des arbitrages

Si vous avez des besoins supplémentaires en rangement, et que la place disponible manque, vous allez devoir faire des choix :

  • Soit vous optimisez l'utilisation de votre espace en remplaçant des rangements existants par d'autres plus adéquats ou pratiques.
  • Soit vous faites « le grand nettoyage » et triez, puis donnez ou recyclez tout ce qui ne vous est pas essentiel pour diminuer votre besoin en rangements.
  • Soit vous aménagez des rangements supplémentaires, en premier dans les pièces annexes (cave, sous-sol, garage), puis dans des pièces de vie dont vous acceptez que l'esthétique ou le confort soient un peu dégradés au profit d'un plus grand volume de rangement. Exemple : rangements hauts dans un couloir.
  • Soit vous vous faites un peu de tout cela pour un résultat maximum.

3. Concevez vos rangements, un à un

Vous allez réfléchir à chaque rangement en fonction de trois éléments :

  1. Sa localisation dans votre intérieur
  2. L'organisation du rangement
  3. Sa structure et sa finition

La localisation des rangements dans votre intérieur

Localisation des rangementsSelon la pièce, optez pour des étagères ouvertes, ou des placards fermés avec portes au regard des dimensions que vous souhaitez et les affaires que vous avez besoin de ranger.

Avant de commander faites une prise de cotes minutieuse. Vous veillerez à prendre les mesures à deux endroits différents, voire même des mesures intermédiaires, pour chacune des dimensions : hauteur, largeur, profondeur.

 

Si vous observez des différences, il vous faudra arbitrer :

  • Retenez les mesures les plus faibles et donc accepter des affleurements de vos étagères par endroits et des jeux à d'autres.
  • Diminuez encore les mesures et ajuster votre structure ensuite par ajout de plinthes, caches et fileurs.
  • Prenez les mesures maximum et recouper aux endroits plus étroits pour un ajustement précis.

 

Suivant qu'il s'agit de ranger des vêtements, de la vaisselle, des livres, des jouets, des dossiers, des chaussures... suivant qu'on se place dans un salon, une entrée, une chambre ou la cuisine, on organisera ses rangements différemment. De multiples accessoires sont disponibles pour optimiser votre résultat, tant sur le plan pratique que sur le plan esthétique. Consultez nos dossiers spécifiques.

Astuces et conseils

  • Les éléments hauts peuvent donner l'impression de rétrécir la pièce, et l'effet est accentué dans le cas d'un aspect de couleur foncée ou structuré.
  • Il peut s'avérer judicieux de choisir, par exemple, des caissons roulants sous le lit, ou bien des canapés avec un coffre sous l'assise dans des pièces exiguës.
  • La hauteur sous plafond a aussi un impact sur la perception de la dimension d'une pièce. Dans les appartements anciens, la hauteur sous plafond peut dépasser 3 mètres et l'utilisation de rangements hauts a une moindre incidence sur l'impression d'espace.
  • La structure et la finition conditionnent l'esthétique de vos rangements et leur intégration dans la pièce. Le choix entre rangement fermé ou ouvert est très structurant. Prenez soin d'utiliser des matériaux et un design en accord avec le style de la pièce.

 

Envie d'aménager un placard ?

Budgétiser votre projet en quelques clics !


Devis gratuit en quelques clics !

Diaporamas de la communauté

Découvrez nos membres