, le mercredi 7 mai 2014

Vous devez être connecté pour pouvoir marquer

Se connecter

mark
Réagissez(0)

Maison du Bourbonnais

allier-bourbon

Une maison au coeur de la France entre territoires de langue d'Oc et de langue d'Oïl

On appelle Bourbonnais ce petit territoire correspondant à une partie conséquente du département de l’Allier, avec un léger débord dans le Cher. carte-region-bourbonnaisAlors que l’Auvergne est marquée par la langue d’Oc et par la culture méridionale, le Bourbonnais reste sous l'influence de langue d’Oil. Cette région historique se divise en Sologne bourbonnaise, Montagne bourbonnaise (à l’est de Vichy) et Bocage, qui occupe la plus grande partie du territoire.

La maison dans les paysages et l'organisation de l'habitat

En Bourbonnais la maison est éparse en Sologne et elle s'inscrit dans des villages étalés dans le Bocage et se distingue plus ou moins en fonction du niveau de vie de ses occupants.

La plus simple est celle du journalier. Elle ne comporte généralement qu'un module. A mesure que le niveau de vie s'accroît, la maison s'étend en longueur. La locaterie, maison du paysan, présente un bloc allongé dans lequel se succèdent l'habitation, la grange, les bâtiments d'élevage. Les domaines des riches propriétaires, quant à eux, s'organisent autour d'une cour ouverte sur la rue. Les bâtiments sont alors séparés, l'habitation occupant le fond de cour. D'un côté, se déploient l'écurie, l'étable et la bergerie. De l'autre, on trouve la porcherie et le poulailler. Les lignes de faîtage non alignées donnent du relief à ces constructions. Un clocheton en toiture sert à appeler les travailleurs.

À l'intérieur, la cuisine est complétée par une souillarde, qui abrite les fonctions techniques. La travée principale est constituée d'une salle commune, avec sa cheminée, et le comble, auquel on accède par un escalier extérieur. Cette cellule de base est complétée par d'autres travées à mesure que la maison s'embourgeoise. Le sol en terre battue des demeures modestes est progressivement remplacé par des tommettes de terre cuite, de 20 × 20 cm. Le dallagebriqueetpieerreAllier peut aussi être réalisé avec du calcaire, voire en pierre de Volvic. La maison rurale compte souvent une cave voûtée. La maison ne mesure pas plus de 4 m de profondeur, pour limiter la portée des solives. Ces dernières, lorsqu'elles sont de belle qualité, sont laissées apparentes, avec une lasure ou un badigeon de chaux.

Les matériaux de construction du Bourbonnais

Du fait de la diversité des territoires et des influences, de nombreux types matériaux à l'origine de différents modèles de constructions.

La construction maçonnée domine dans le Bocage. En Sologne bourbonnaise, on recourait surtout au torchis et pan de bois, la pierre s'y faisant rare. Le remplissage est soit en torchis seul, soit en torchis mixé avec de la brique. La surface est enduite à la chaux. Comme en Limagne d'Auvergne, on rencontre dans le Val d'Allier des maisons en pisé (voir notre article Ma maison en Auvergne).

Plusieurs pierrmur-pierre-bourbonnaises coexistent en Bourbonnais. Au Nord de Montluçon, le grès mauve est marbré de jaune. Au Sud du Bourbonnais, place au granit, tandis que gneiss et mica dominent en Combraille et dans la montagne bourbonnaise. Les dallages et marches dans la région de Saint-Pourçain-sur-Sioule sont fréquemment réalisés en pierre de Volvic. Le long de la frontière avec le Berry, la pierre blanche marque les limites du Bourbonnais.

La brique est parfois utilisée en décor, mixée avec la pierre, surtout en Sologne bourbonnaise.

Reconnaitre la maison bourbonnaise
Forme de la construction
Allongée, les refends séparant les différents blocs (habitation, élevage, stockage...)
Structure
Murs pan de bois en Sologne bourbonnaise et Murs pierre dans le Bocage, sur terre-plein, sans perron
Forme de toit
2 pans, pente forte au Nord, pentre faible au Sud
Matériaux de couverture
Tuile plate au Nord, tuile canal au Sud
Charpente
Fermes avec entrait retroussé, à une ou deux pannes.
Eaux pluviales
Débord de toit peu marqué,
Cheminée
Souche carrée, sur le pignon
Disposition des pièces
En enfilade, sans couloir. Entrée principale en façade, dans la salle commune.
Ouvertures
Très peu nombreuses dans la maison rurale, concentrées sur la façade Sud, plus hautes que larges.

Les fondations peu profondes sont obtenues en creusant le sol jusqu'à trouver une épaisseur compacte. L'assise du mur, quel que soit le matériau dans lequel il est fabriqué, se compose de pierres plates maçonnées au mortier de chaux grasse.

Le mur présente généralement un fruit, c'est-à-dire une diminution d'épaisseur au fur et à mesure que le mur s'élève. Elle atteint en Bourbonnais 2 cm / m. Cet écart est destiné à mieux répartir les charges.

Les murs quand il sont maçonnées sont constitués de deux épaisseurs de moellons, bloqués aux extrêmités par une boutisse, c'est-à-dire une pierre à l'angle placée dans la longueur du mur. Le mur est ensuite totalement enduit de chaux grasse.

A partir du XIXè siècle, se développe en Bourbonnais une maçonnerie mixte, associant pierres de taille et briques de 25 cm.

Toiture et ouvertures

La charpente bourbonnaise est fabriquée en chêne ou en châtaignier, avec quelques particularités locales. Elle ne comporte pas d'entrait en Montagne bourbonnaise et se passe de poinçon en Combraille.

La toiture illustre parfaitement la frontière entre pays d'Oil et pays d'Oc. Au Nord de la région, les toits à forte pente accueillent de la tuile plate. Au sud, les toits s'aplatissent et sont couvert de tuiles rondes ou romaines, avec une génoise rappelant le Sud et l'Italie.

A deux pans, la toiture comporte fréquemment une croupe, qui lui donne du relief, en particulier sur les demeures aisées. Le dévers de toiture, qui facilite l'écoulement des eaux, affine lui aussi la ligne esthétique.

maison-bouronnaisDans la maison rurale "standard", les fenêtres n'ont pas d'encadrement apparent. Il ne se développe que dans les habitations plus cossues, où les ouvertures gagnent en surface pour laisser davantage pénétrer la lumière, alors que la maison des pauvres ne comportait parfois qu'une fenêtre. Les ouvertures sont généralement écartées du mur de refend, afin de ne pas affaiblir la structure. Elles sont fréquemment couronnés d'un arc de décharge, qui répartit les efforts et soulage le linteau. La porte d'entrée, basse à l'origine, gagne en hauteur au fil du temps. Elle comporte parfois une imposte.
La toiture abrite souvent des lucarnes en bois, parfois même sur les granges !

 

La maison bourbonnaise aujourd'hui

Elle se prête facilement aux évolutions liées à l'habitat d'aujourd'hui. Modulaire dès sa conception, elle accueille facilement de nouveaux bâtiments dans l'alignement des précédents. Les anciens corps destinés à l'élevage ou au stockage pourront être aménagés en pièces supplémentaires, souvent avec des volumes intéressants. La charpente apparente ou les murs à nus créeront une esthétique très recherchée. Les ouvertures n'étaient pas systèmatiquement alignées sur la maison bourbonnaise, il sera donc relativement aisé d'en créer de nouvelles. Mais attention à rester dans des formats proches. Ce type de maison se prête mal à de vastes baies, d'autant que la structure ne résisterait pas forcément. Veillez à respecter le bâti, notamment à ne pas dégager des pierres qui étaient enduites. Cela tient souvent à leur insuffisante qualité, qui ne permettait pas de les laisser apparentes ! 

Construire une maison neuve dans le Bourbonnais appelle également quelques précautions. Ouvrage de Maisons et architectures de Montlucon

Regardez les toitures et les matériaux de couverture des environs pour vous en inspirer, et éviter la tuile canal en terre d'Oïl ou la forte pente et les tuiles plates lorsque le style méridional l'emporte. Restez dans des volumes assez simples, reprenant l'esprit modulaire de la maison traditionnelle en Bourbonnais.

Sources et références
L'Habitat rural en Bourbonnais, DRAC Auvergne, 1978
Le Bâti du Bocage bourbonnais dans son contexte départemental, CAUE Allier

En savoir plus Maison

Devis gratuit en quelques clics !

Découvrez nos membres