Ecrit par Gilles de crée-ma-maison , le lundi 5 mai 2014

Vous devez être connecté pour pouvoir marquer

Se connecter

mark
Réagissez(0)

La maison écologique à murs pleins

mur en pisé (source maison-contemporaine.org)

(img source maison-contemporaine.org)

Les techniques à base de terre crue ou de bois cordé permettent de réaliser des murs pleins.

Le pisé

Les murs en pisé ont été pratiqués dans le monde entier depuis de nombreux siècles. Ils sont réalisés en terre, entre des banches (comme le béton prêt à l'emploi). Un peu de chaux peut être ajoutée à la terre, pour améliorer la résistance à l'eau.

Pour atteindre les performances attendues dans une maison contemporaine, il faudra associer le pisé à un isolant, intérieur ou extérieur. Sa conductivité thermique est en effet relativement élevée (autour de 0,8). Il présente en revanche un très bon déphasage, utile pour assurer le confort d'été.

La brique de terre crue

Si le pisé est rarement utilisé en construction neuve, il n'en va pas de même de la brique de terre crue, qui connaît un certain engouement. Elle est réalisée à base de terre argileuse, avec éventuellement l'adjonction de chaux, de chanvre ou de paille pour améliorer la stabilité et la réaction à l'eau. Elle est moulée, pressée et séchée durant trois semaines, après quoi elle peut être mise en oeuvre.

Elle est intéressante d'un point de vue écologique car elle n'utilise que des ressources locales et abondantes et ne nécessite pas d'énergie de cuisson.

Elle présente un pouvoir isolant intéressant, mais qui devra dans la plupart des cas être complété par un isolant rapporté pour passer le cap des réglementations thermiques à venir.

Le comportement au feu de la terre assure une bonne tenue du bâtiment en cas d'incendie.

Le bois cordé

La technique du bois cordé consiste à réaliser des murs avec des bûches de bois, placées dans la largeur et assemblées à l'aide d'un mortier. Elle est très utilisée au Québec et séduit en France les tenants de la construction écologique.

On ne dispose pas d'éléments fiables sur la thermique des murs en bois. Le mortier, à base de chaux et  de ciment (voir Equipement), assure une bonne tenue au feu. Il doit être réalisé avec soin, pour pouvoir se dilater progressivement, à mesure que le bois rétrécira.

L'un des principaux atouts de cette technique est l'esthétique. Sur les deux faces, le bois reste visible.

Envie de construire votre maison ?

Passez du rêve à la réalité en budgétisant votre projet !


Diaporamas de la communauté

Découvrez nos membres