Ecrit par Gilles de crée-ma-maison , le lundi 5 mai 2014

Vous devez être connecté pour pouvoir marquer

Se connecter

mark
Réagissez(2)

Cheminées et poêles

La cheminée est un élément d'aménagement de la maison. Il porte une symbolique forte au-delà de son élément fondamental, à savoir la production de chaleur. Tout le monde garde en effet à l'esprit l'image du feu de bois qui crépite et renvoie sa lumière chaude à la famille disposée dans le salon et conversant paisiblement, une tasse de café ou de thé à la main.

amenagement-cheminee-poeleC'est bien ce sentiment, toujours entretenu dans les médias en écho à la sensibilité populaire, qui motive bien des ménages qui le peuvent à s'équiper d'un foyer, et les autres paramètres (esthétique, encombrement, rendement, énergie) ne sont pris en compte que pour permettre le choix final du produit. 

D'un point de vue conceptuel, vous aurez à vous décider entre :

  • La cheminée traditionnelle murale ou d'angle, encastrée (si possible) ou pas.
  • La cheminée centrale, plus contemporaine, éventuellement orientable.
  • Le poêle.

Si vous êtes un nostalgique de l'ancien, la cheminée à foyer ouvert pour certains, avec son bruit et son odeur de combustion de bois caractéristiques, et la chaleur de rayonnement de la flamme qui danse, ou alors le poêle traditionnel massif, dont seul le petit hublot permet de comprendre d'où provient cette chaleur pleine et silencieuse. Mais l'énergie calorique de la cheminée à foyer ouvert est en majeure partie perdue avec les fumées, malgré la magnifique plaque de fonte que vous avez fait installer au fond de l'âtre. C'est pour cela qu'elle ne fait plus recette, malgré la mise en place d'un récupérateur de chaleur en partie haute.

Pour un bon rendement énergétique, vous aurez le choix entre la cheminée à insert ou le poêle. D'ailleurs, les formes de certains poêles modernes, dotés de grandes vitres qui laissent voir le feu, les rapprochent esthétiquement des cheminées à insert : leur différence n'est plus que technique, avec avantage au rayonnement pour le poêle, et avantage à la distribution d'air chaud pour la cheminée. A noter que s'équiper d'un chauffage au bois efficace est encouragé (le label Flamme verte permet un crédit d'impôts).

Les matériaux des cheminées, hors leur insert, sont très divers : pierre, béton, brique, acier, fonte, bois, seuls ou en combinaison. Les fabricants proposent de nombreux modèles originaux dont beaucoup sont inspirés de réalisations anciennes (poutres sur colonnes en pierre), voire antiques (poutres et colonnes en pierre sculptées) : n'oublions pas que la cheminée est presque aussi vieille que le feu...Votre choix esthétique sera déterminant sur le type de matériau. Vous pourrez disposer en option un range buches : parfait pour ne pas être dérangé quand on a des invités, car le panier à bois ne suffit pas.

Les matériaux des poêles sont, par contre, seulement la fonte ou l'acier, brut ou émaillé : il en va de leur efficacité. Pas d'avantage à l'un ou à l'autre (d'un point de vue constituants fondamentaux des deux métaux, il n'y a que quelques fractions de % de carbone de différence...).

L'énergie de prédilection pour le poêle et la cheminée est le bois, sous forme de buches, ou sous forme de granulés (autrement appelés pellets) qui peuvent permettre une alimentation automatique. Cependant, des modèles de cheminées sont proposés avec un faux bucher et une alimentation en gaz, ou aussi une alimentation au fioul, pour une esthétique équivalente à celle d'une cheminée traditionnelle tout en évitant certains des désagréments d'entretien. A noter également que certains poêles fonctionnent au bois et au charbon.

 

cheminee-poeles

Parlons de choses sérieuses :

  • Techniquement, seule la cheminée équipée d'un insert avec un vitrage performant (dit froid) et de poignées froides amovibles, limite le risque de brûlures par contact : bien vérifier avec le fabricant. Un poêle est par conception brûlant.
  • Pour les enfants, souvent attirés par la magie du feu, on s'équipera d'une barrière de sécurité pour cheminée.
  • Une entrée d'air frais est nécessaire au fonctionnement d'un foyer. Pour la cheminée, cette entrée d'air extérieur doit être prévue à la construction de la cheminée. Dans le cas du poêle, l'air provient de la pièce où il est disposé, sauf pour les constructions BBC ou HQE ou futures maisons positives dont l'étanchéité nécessaire à leur performance obligera à un conduit d'apport d'air extérieur.
  • L'installation d'une cheminée ou d'un poêle doit être faite par un professionnel, qui s'assurera du respect des normes (ventilation, conduits de fumées, isolation, matériaux réfractaires,...).
  • L'usager doit s'astreindre à une utilisation et à un entretien de son équipement, notamment : 
    • Le ramonage périodique de son conduit de fumées : il est en effet responsable de son maintien en bon état de fonctionnement. Pour une cheminée utilisée occasionnellement, un ramonage par an parait indispensable. Pour une cheminée utilisée régulièrement, 2 fois par an est un minimum. Le ramonage professionnel permet d'apporter la preuve de l'action d'entretien.
    • L'utilisation de bois de chauffage seulement. Tous les bois ne brûlent en effet pas avec le même rendement et encrassent plus ou moins.
    • La non-utilisation de la cheminée comme incinérateur, ce qui peut provoquer le dégagement de gaz toxiques et polluants, et favoriser les incendies du conduit de fumée.

> Découvrez notre diaporama de photos de poêles à bois by Charnwood!

 

Envie de vous chauffer au bois ?

Passez du rêve à la réalité en budgétisant votre projet !


Devis gratuit en quelques clics !

Diaporamas de la communauté

Découvrez nos membres