Ecrit par Gilles de crée-ma-maison , le vendredi 2 mai 2014

Vous devez être connecté pour pouvoir marquer

Se connecter

mark
Réagissez(0)

Escaliers, fenêtres, etc. : les normes à respecter pour aménager ses combles

Escalier, fenêtre, isolation, etc. - Découvrez quelles sont les normes à connaître lors de l'aménagement des combles.

Escaliers : les normes à connaitrecombles-lumiere

L’arrêté du 1er août 2006 relatif à l’accessibilité des maisons individuelles donne un certain nombre de prescriptions concernant les escaliers. Elles ne sont en principe applicables qu’aux constructions neuves, dans le cadre de programmes résidentiels. Mais elles fixent des standards dont il faut s’inspirer pour concevoir un escalier confortable et praticable :

Ci-dessous les normes à connaître :

  • une largeur d’au moins 80 cm,
  • des marches de 18 cm de hauteur tout au plus,
  • un giron (largeur de marche) d’au moins 24 cm,
  • une main courante entre 80 et 100 cm de haut.

Les escaliers en bois sont par ailleurs régis par le DTU 31.1. Les rampes doivent être conformes à la norme NF P 92-793.

Permis de construire et déclaration de travaux

Pour créer des combles aménagés, il faut une déclaration de travaux en-deçà de 20 m² de surface habitable créée, et un permis de construire au-delà. Le permis de construire sera obligatoire si vous devez rehausser la charpente.

Fenêtres de toit

La réglementation thermique dite élément par élément, qui s’applique aux travaux de rénovation, exige que les fenêtres de toit nouvellement installées soient équipées d’une protection solaire extérieure, pour limiter le recours à la climatisation.

Isolation des combles

La réglementation thermique dans l’existant impose, en cas d’isolation des combles aménagés, d’atteindre une résistance thermique R minimale de 4 m².K/W. Toutefois, si ces travaux entraînaient une diminution de la surface habitable supérieure à 5 %, le R pourrait n’être que de 3.

Chauffage et électricité

Il n'y a pas de réglementation spécifique au chauffage dans les combles (voir Je rénove > Chauffage et ventilation). Sachez toutefois qu'à isolation et matériaux constants, et pour une même surface au sol, une pièce sous les toits nécessite de 20 % à 25 % de puissance en moins qu'une pièce droite en termes de chauffage. Des simulateurs en ligne vous permettent d'évaluer plus précisément ces besoins tel que : AUTO-BILAN THERMIQUE : EVALUEZ VOS BESOINS DE CHAUFFAGE PIECE PAR PIECE (ACOVA)

Envie d'aménager vos combles ?

Passez du rêve à la réalité en budgétisant votre projet !


Diaporamas de la communauté

Découvrez nos membres